100 ans de savoir-faire

À l’origine : la dorure 

En 1909, Charles Wauters installe à Paris, au cœur du Marais, un atelier artisanal de dorure sur cuir. 

Fin connaisseur de l’application de la feuille d’or, il fait des merveilles pour la reliure, les étiquettes, puis les étuis, des maisons de parfums et cosmétiques, champagnes et spiritueux. Il développera techniques et technologies, mettant au point des équipements à la source du métier actuel de doreur.

/ L’impression : un travail d’orfèvre 

Dans les années 1970, Jacques Wauters déplace l’entreprise dans la zone d’arts graphiques de Villebon sur Yvette, alors en pleine expansion, regroupant tous les métiers de l’impression et de la finition. 

Passionné par la complexité et la valeur ajoutée, il choisit de dédier le savoir-faire familial à l’étui, plus complexe et inspirant que l’étiquette. Fervent d’autonomie, Wauters s’équipe et complète son savoir-faire, abordant l’impression avec le même soin et le même goût du défi esthétique.  


/ L’ennoblissement : une technicité inégalée

Dès lors, Wauters aborde petit à petit l’ensemble des postes de finition, des plus basiques aux plus sophistiqués, se modernise, s’industrialise et devance les tendances. Pelliculage, gaufrage, grainage, repérage, toucher, vernis 3D… matières et équipements sont tous au rendez-vous, Wauters dose, orchestre et affine sa technicité en cadence.


/ Interprète créatif et industriel 

Œil expert et interprète chevronné du brief créatif, Wauters est maître de la mise au point du cartonnage. Reconnu pour relever les plus grands défis de faisabilité, tout en finesse, à très grande échelle. Son équipement complet lui permet de concevoir les solutions les plus pointues et de les mettre en oeuvre en toute autonomie.


L’excellence et la précision, sur toute la chaîne.