Polaar x B.Pack : l’innovation avec soin

Pure, naturelle, précurseur de la Clean Beauty, Polaar n’est pas une marque de cosmétique comme les autres : une histoire familiale riche, des produits innovants à base d’actifs exclusifs, une philosophie éthique. Daniel Kurbiel, créateur de la marque, nous ouvre les portes du monde polaire vers ses contrées les plus reculées.

 

Une saga familiale  

Initié par ses parents explorateurs, Daniel parcourt l’Arctique dès son plus jeune âge, à bord du plus petit brise-glace du monde, Le Vagabond 2. Passionnée de nature, d’aventure et de défis, la famille de voyageurs repousse sans cesse les limites à la découverte de régions inexplorées.

Dans les années 90, des scientifiques se joignent à leurs expéditions pour étudier la biologie et le climat.

C’est ainsi que Daniel rencontre Maria Olech, biologiste et chercheuse spécialiste de la flore polaire. Ce fut un déclic : les propriétés des végétaux d’Arctique, capables de vivre dans des conditions extrêmes, recèlent de richesses et de propriétés extraordinaires. C’est ainsi que nait la première marque de Clean Beauty, Polaar, fondée officiellement en 2004.

 

Une marque qui fait sens 

Sans alcool, sans paraben, sans phénoxyéthanol, et sans huiles minérales, les soins Polaar, jusqu’à 100% naturels, sont constitués d’actifs issus de plantes polaires méconnues et résultants des recherches de Maria Olech.

Chaque expédition est source de nouvelles découvertes, puis de nouveaux produits. Car, contrairement aux idées reçues, la flore polaire est riche et ses propriétés sont variées : environ 1700 plantes poussent dans les régions nordiques et possèdent des pouvoirs antioxydants, hydratants ou régénérants …

Mais au-delà de la création d’une marque de soins naturels, respectueuse de la peau, Polaar œuvre selon son éthique propre : « révéler les richesses de l’Arctique pour mieux la préserver ». Car même si Polaar fabrique en France, la marque met en place toute une filière responsable de culture et de récolte, pour protéger le milieu naturel et en faire une source durable.

 

Extrême jusqu’à l’étui 

Le design des premiers étuis fait directement écho aux voyages : un étui distinctif, avec une arrête arrondie rappelant la forme d’une voile de bateau. La marque peine à trouver des partenaires de qualité pour les fabriquer : les imprimeurs de l’époque cumulent les erreurs … Une nouvelle forme d’expédition commence.

La rencontre avec B.Pack, il y a une douzaine d’années, a été déterminante ; toutes les cases sont cochées pour un partenariat sur le long terme.

La qualité d’abord : la qualité des étuis, la qualité de la relation.

– La quantité ensuite : l’outil de production B.Pack permet la production de petites séries. Un enjeu de taille pour Polaar qui fabrique en petites quantités pour préserver la fraîcheur des produits.

– La force de proposition enfin : l’étui en forme de voile a été revu pour un étui avec un sleeve à cannelure ; un emballage brut, naturel mais souvent jeté par les conseillers de vente en magasin qui le prennent pour un suremballage de protection. Les équipes B.Pack proposent alors de revisiter ce suremballage directement sur l’étui grâce à des effets de gaufrage : les lignes verticales en relief deviennent l’attribut majoritaire des étuis Polaar.

 

Polaar est une aventure hors norme, un exercice sans compromis qui nous invite à l’aventure technique. Nous remercions sincèrement Daniel Kurbiel de partager son histoire avec nous et de nous témoigner sa confiance depuis tant d’années.

Les équipes Wauters et B.Pack

Tout savoir sur Polaar